TCHULEU

Bienvenue sur le SITE de TCHULEU. Je réponds au (+237) 77 02 69 16 / (+237) 96 58 61 77

12
mai 2009
Extraction de la farine de manioc:
Posté dans technologie alimentaire par tchuleu sylvestre à 5:42 | Pas de réponses »

Extraction de la farine de manioc

On peut extraire du tubercule l’amidon qui sert à faire de la farine de manioc. Celle-ci peut remplacer la fécule de maïs pour épaissir les soupes, faire des sauces, des entremets et des gâteaux. 

On peut aussi mélanger de la farine de manioc à la farine de blé pour faire du pain, des biscuits et autres petits gâteaux. Le mélange ne doit pas contenir plus de la moitié de farine de manioc. 

La farine de manioc est économique car elle peut remplacer avantageusement la farine de maïs ou de blé. 

I- Confection de la farine de manioc: 

1. Peler et laver le tubercule. Le râper, l’envelopper dans de la mousseline et ficeler. 

2. Remplir deux bassines d’eau froide. Agiter le manioc dans l’eau de la première bassine en le pressant et en le rinçant plusieurs fois. Continuer pendant plusieurs minutes. 

3. Agiter le manioc de la même manière dans l’eau de la deuxième bassine, en le pressant de temps à autre, jusqu’à ce que tout le liquide laiteux soit sorti. 

4. Laisser l’eau reposer dans les bassines jusqu’à ce que l’amidon blanc soit déposé au fond (environ une heure), puis vider l’eau. Racler le fond des bassines et étendre l’amidon sur des plateaux au soleil. Quand il est presque sec, le couper en petits morceaux. 

5. Lorsque l’amidon est bien sec, l’étendre sur un torchon ou sur une feuille propre, puis l’écraser avec un rouleau à pâtisserie ou une bouteille. Quand il est réduit en poudre fine, le tamiser et le mettre dans un bocal ou une boîte fermant hermétiquement. 

II- Cuisson  

Les tubercules de manioc doivent être consommés cuits: 

Le tubercule de manioc contient une substance chimique appelée acide cyanhydrique, qui est un poison. L’intoxication par le manioc est rare dans le Pacifique, mais il faut prendre des précautions. 

Ne jamais manger de manioc cru: le peler, le laver à grande eau et le faire cuire longtemps. S’il est amer, il ne faut pas le manger. 

La préparation la plus facile et la plus sûre consiste à peler et laver le tubercule, à le couper en morceaux et à le faire bouillir. 

Une casserole de manioc pour une famille demande de 30 à 40 minutes de cuisson. Lorsque le manioc est cuit, il faut jeter l’eau de cuisson. Des substances nocives passent en effet du tubercule dans l’eau lors de la cuisson. 

On peut aussi faire cuire le manioc à la vapeur, au four traditionnel ou sur le feu. C’est bouilli et cuit à la vapeur qu’il est le meilleur. Il peut, une fois râpé, servir à faire des gâteaux ou être ajouté à des plats de viande et de légumes pour constituer un repas équilibré. 

Les feuilles de manioc peuvent elles aussi être préparées de plusieurs façons. Elles sont excellentes en légume et aussi pour donner du goût et de la valeur nutritive aux soupes et autres mets. A condition d’être cuites avec précaution, elles peuvent être utilisées comme n’importe quel autre légume à feuilles vertes. 

Les feuilles de manioc, qui contiennent aussi de l’acide cyanhydrique, ont parfois un goût amer. Les feuilles très jeunes et très tendres n’ont besoin de bouillir que 5 à 10 minutes, mais les feuilles plus vieilles, qui contiennent généralement plus d’acide cyanhydrique, doivent être cuites très soigneusement. 

 

 

Pour les conseils, vous pouvez me contacter aux numéros suivants : (+237) 77 02 69 16 / (+237) 96 58 61 77 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

l'étudiant |
LE JARDIN DE L’AMITIE |
wildcatsworld |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | wwwfodelinfo
| Infos du jour
| Mosaïque